Cette étude, intitulée "Étude sur la violence liée aux élections basée sur les données du système d'alerte précoce et de réaction rapide", est une combinaison des résultats et des conclusions de l'étude sur la violence électorale menée en utilisant l'approche d'alerte précoce. Elle vise à mieux comprendre le phénomène de la violence électorale qui a eu lieu lors des élections présidentielles de 2018 à Madagascar.

 

Elle a été publiée dans le cadre du projet PEV Madagascar mis en œuvre par ECES et ses partenaires exécutifs avec le soutien financier de l'Union Européenne.

 

Les résultats de cette étude visent à :

 

  • Etablir une cartographie actualisée des zones sensibles et "chaudes" ;
  • Déterminer les caractéristiques spécifiques de la violence électorale à Madagascar, lors du processus électoral présidentiel de 2018, à travers l'analyse de sa manifestation, de ses acteurs, de ses causes et de ses conséquences
  • Fournir une analyse et un inventaire des mécanismes et activités de réponse mis en œuvre pour lutter contre la violence liée aux élections.

 

Accédez au rapport complet ici (en français)