ERMES III développe et fournit des outils concrets de médiation et de dialogue pour les experts de l'UE et autres experts concernés

La Réponse Européenne pour le Soutien à la Médiation (ERMES III) est la troisième phase du projet ERMES, lancé par ECES en 2014 et mis en oeuvre par un consortium d'organisations et d'instituts internationaux spécialisés à but non lucratif. 

Parmi ceux-ci, on trouve le Forum Européen pour la Médiation et le Dialogue International, MediatEUr (Belgique), Interpeace (Suisse), le Centre Européen à l'Appui Electoral ECES (Belgique), la Fondation Hirondelle (Suisse) et l'Institut de Recherche et d'Education à la Négociation ESSEC-IRENE (France). Le consortium est dirigé par le Collège d'Europe (Belgique) et dispose d'un budget global de 3,5 millions d'euros. 

Depuis son lancement en 2014, ERMES s'est révélé être un outil extrêmement utile pour le rôle de l'UE dans la médiation et le dialogue. Cette action vise à s'appuyer sur les expériences réussies des programmes "ERMES I" et "ERMES II" et à fournir un outil permettant à l'UE de faire progresser ses objectifs et son rôle dans le domaine de la médiation et du dialogue. 

ERMES a réussi à répondre au besoin de fournir des experts dans un contexte de délais changeants et courts, prouvant ainsi son grand niveau de flexibilité et de réactivité tant dans la sélection et la mobilisation d'experts que dans la fourniture de soutien logistique et administratif. 

Le projet est mis en oeuvre sous la supervision du Service des Instruments de Politique Etrangère (FPI), en étroite consultation avec l'équipe de soutien à la médiation du Service Européen pour l'Action Extérieure, située au sein de la Division pour la Prévention des Conflits, l'Etat de Droit et la RSS, l'Approche Intégrée, la Stabilisation et la Médiation (PRISM), qui assure l'orientation politique. Les différentes missions sont gérées et coordonnées avec les services et les unités géographiques concernés au sein du SEAE et de la Commission Européenne, ainsi qu'avec les délégations de l'UE.