ECES a été créé en septembre 2010 et lancé en Décembre de la même année lorsque l'abbé Apollinaire Mulhongo Malu Malu, le premier président du conseil d'administration d'ECES, a été invité par la Commission européenne à participer aux Journées Européennes du Développement à Bruxelles.

A cette occasion, la création d'ECES fut annoncée. M. Malu Malu a expliqué qu'un certain nombre d'experts et de practiciens électoraux de haut niveau ont identifié la nécessité de créer une organisation européenne à but non lucratif spécialisée dans la fourniture d'un soutien électoral conforme aux valeurs européennes et aux politiques de l'UE. Cette organisation travaillerait en faveur des pays bénéficiaires partenaires de l'UE et garantirait l'appropriation, la rentabilité et la visibilité de la coopération entre l'UE, ses Etats membres et le pays bénéficiaire. 
 

 

ECES est né de l'idée d'une organisation européenne spécialisée dans le soutien électoral qui serait au service de l'Union Européenne (UE) et des États membres de l'UE bien avant d'être officiellement fondée en 2010. L'idée et l'initiative sont venues de Fabio Bargiacchi en 1997, lorsqu'il a participé à une mission de l'OSCE en Bosnie. Là, il s'est rendu compte que l'USAID avait sa propre organisation dédiée à la mise en œuvre de l'assistance électorale par le biais d'un accord de coopération établi depuis 1995, connu sous le nom de CEPPS (Consortium for Elections and Political Process Strengthening). L'UE et/ou les membres de l'UE, ne disposait toutefois pas d'une telle organisation; à la place, ils financaient d'autres organisations internationales telles que l'OSCE et les Nations Unies

 

Fabio Bargiacchi a coopté à cette cause le regretté abbé Malu Malu ainsi que tous les autres membres du conseil d'administration, qui ont partagé des idées similaires sur la nécessité de créer un Centre Européen pour un Soutien Electoral incarnant les vues et les valeurs de l'UE et des États membres de l'UE en tant que donateurs. Les deux hommes ont également cherché à intégrer les points de vue des pays bénéficiaires en termes de visibilité, de pilotage des projets, de flexibilité et de rentabilité afin de consacrer davantage de fonds aux activités au lieu des coûts d'administration et de ressources humaines.

En juillet 2011, Fabio Bargiacchi a été chargé par les membres du conseil d'administration d'ECES de diriger l'unité de gestion de l'organisation en tant que Directeur Exécutif. La même année, Mme Monica Frassoni a été nommée Vice-Présidente d'ECES, dont elle a ensuite assumé la présidence, lorsque l'abbé Malu Malu a démissionné en raison de ses engagements dans son pays d'origine, le République du Congo, et à des raisons de santé qui lui ont malheureusement coûté la vie quelques années plus tard.

Dans sa fonction de Vice-Présidente, puis de Présidente, Monica joue un rôle fondamental dans l'amélioration de la visibilité politque d'ECES auprès des donateurs et des bénéficiaires et dans le renforcement de l'engagement stratégique d'ECES au sein des institutions européennes au plus haut niveau. 

En tant que l'une des principales personnalités influentes de l'Union Européenne et l'une des 100 plus grandes influenceuses mondiales, Monica apporte plus de 30 ans d'expérience dans le domaine des affaires européennes et étrangères, contribuant activement à la création et au succès d'ECES, notamment par son activité régulière d'oratrice et de conférencière dans d'importants forums universitaires et lors de grandes manifestations publiques, en mettant l'accent sur la démocratie et la participation de la société civile (notamment des femmes et des jeunes, à tous les niveaux du processus décisionnel), ainsi que sur l'énergie durable, la transition écologique de l'économie et des sociétés pour lutter contre l'exclusion et le changement climatique.

En tant qu'ancienne membre du Parlement Européen (pour deux mandats) et plus tard en tant que coprésidente du Part Vert Européen, la passion de Monica pour le soutien des Droits de l'Homme, l'engagement politique des femmes et les démocraties a constamment renforcé la croissance et la visibilité d'ECES. Forte de son expérience passée en tant qu'observatrice en chef de deux Missions d'Observation Electorale de l'UE (MOE) en Bolivie et au Venezuela, Monica conseille et assiste dans toutes les activités d'ECES, notamment en termes de suivi de la mise en oeuvre des recommendations des missions d'observation électorale de l'UE dans les activités d'assistance électorale. 

Monica Frassoni apporte également à ECES son expérience en tant que membre du Conseil d'Administration de "Friends of Europe" (un think tank de premier plan qui vise à promouvoir une Europe plus inclusive, durable et tournée vers l'avenir) et de la Fondation "Ceci n'est pas une Crise", créée en 2013 en Belgique pour répondre aux défis du populisme culturel et identitaire.

ECES s'est lancé dans sa première véritable grande entreprise début février 2012, lorsque le centre a dispensé des formations en face à face et à distance aux dix organes de gestion électorale de la CEEAC (Communauté économique des États de l'Afrique centrale). La même année, ECES s'est également vu attribuer un projet de soutien aux élections locales en Libye post-révolutionnaire en deux étapes qui comprenaient une phase opérationnelle et une phase de processus de dialogue, axée sur la réconciliation du pays déchiré par la guerre.

Dix ans plus tard, ECES est désormais une organisation bien établie, fière de ses racines et du chemin qu'elle a parcouru. Elle a surmonté de nombreux défis et peut se targuer de nombreuses réalisations marquantes. Notre quête pour fournir une assistance électorale dans le monde entier tout en promouvant les valeurs européennes par le biais d'un mécanisme de prestation distinct est en constante progression.

À ce titre, ECES s'engage à continuer de contribuer à la promotion des valeurs démocratiques et électorales, dans le monde entier et, en collaboration avec l'Organisation des Nations unies pour le développement et International IDEA, figure aujourd'hui parmi les trois plus importants partenaires de l'UE pour la mise en œuvre du soutien électoral.

En septembre 2020, ECES a accueilli dans son équipe Joëlle Milquet, ancienne Vice-Première Ministre belge, ancienne Ministre de la Défense et Conseillière Spéciale du Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker, pour l'indemnisation des victimes de la criminalité.

Désignée par le Conseil d'Administration d'ECES pour coordonner le Comité Stratégique et Consultatif, Joëlle Milquet apporte 30 ans d'expérience politique pour soutenir la mise en oeuvre de la planification stratégique 2020-2023 d'ECES, le Conseil d'Administration et l'Unité de Gestion d'ECES. Le Comité Stratégique et Consultatif rassemble des professionnels internationaux de haut niveau pour fournir des conseils et un soutien ayx stratégies d'ECES et pour étendre son champs d'action et les projets existants. 

 

"Nos points forts résident dans la connaissance approfondie des questions électorales associée à des expériences comparatives approfondies de l'équipe de l'ECES mais aussi et surtout dans le la passion et l'engagement que nous mettons dans notre travail pour soutenir les processus électoraux dans le monde entier. Nous sommes convaincus que c'est notre appel et nous ressentons un profond épanouissement à donner notre contribution aux travaux de la communauté internationale en termes de la démocratisation et du développement"- Fabio Bargiacchi

“Mon rêve est que les élections deviennent une célébration de la démocratie partout et surtout en Afrique, où elles sont souvent un drame. À la fin de chaque élection organisée de manière crédible, transparente et efficace, tous les partis et candidats devraient accepter les résultats et le choix de l'électorat. Ceux qui perdent les élections devraient jouer leur rôle de surveillance du gouvernement et se préparer à défier la majorité lors des prochaines élections en suivant les règles de la démocratie plutôt que de la violence.”Abbot Apollinaire Malu Malu