Lino Francescon a intégré ECES en 2012 et assure depuis cette date les liaisons constantes et les interactions avec toutes les institutions de l'Union Européenne. Il fournit à ECES des conseils de haut niveau pour toutes les activités de formation et de développement des capacités.

Lino Francescon a été fonctionnaire de l'Union européenne pendant 28 ans et a travaillé à la direction générale des relations extérieures (DG RELEX) de la Commission européenne de 1983 à 2010, et au nouveau service européen pour l'action extérieure (SEAE) en 2011 avant de prendre sa retraite. Il était en charge de la formation des fonctionnaires de l'UE, des agents contractuels, des experts juniors en délégation (JED), des experts nationaux détachés (END), du personnel local et des stagiaires affectés aux 140 délégations de l'UE dans les pays partenaires de l'UE. En outre, il était responsable de l’organisation de séminaires pour les diplomates juniors et seniors des ministères des Affaires étrangères des États membres et du Programme diplomatique européen (PDE) créé en 2000 par le Conseil de l’Union européenne.

Il travaille à ECES depuis 2012, assurant des liaisons et des interactions constantes avec toutes les institutions de l'UE. Compte tenu de sa longue expérience dans l'organisation de formations et de conférences de haut niveau pour l'UE, il fournit des conseils de haut niveau à ECES pour toutes les activités de formation et de renforcement des capacités, notamment en organisant une fois par an une grande conférence de haut niveau sous sa direction liée principalement aux questions de paix liées à l'UE, sécurité et démocratie via sa collaboration avec l'Université Saint-Louis de Bruxelles. Cette université est l'une des plus anciennes de Bruxelles donnée qui a vu le jour en 1858 en tant que département de philosophie à l'Institut Saint-Louis. En 1929, Saint-Louis a été reclassé en institution de niveau universitaire pour lui permettre de décerner des diplômes en philosophie et en littérature. L'université est aujourd'hui devenue un centre d'excellence reconnu dans le domaine des sciences humaines.

Lino Francescon travaille également comme premier secrétaire de la représentation auprès de l'Union européenne de l'Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte, mieux connu sous le nom d'Ordre Souverain de Malte. Il s'agit de l'un des plus anciens ordres religieux catholiques, fondé à Jérusalem vers 1048. En même temps, il a toujours été reconnu par les nations comme un sujet indépendant du droit international qui exerce des fonctions de souveraineté, reconnu comme tel par plus de 100 États. et par l'Union européenne, avec laquelle elle échange des ambassadeurs. Il a des missions permanentes d'observation auprès des Nations Unies (New York, Genève, Paris, Vienne, Rome, Nairobi, Bangkok) et auprès des principales organisations internationales. Les relations diplomatiques permettent à l'Ordre de Malte d'intervenir avec une action rapide et efficace en cas de catastrophe naturelle ou de conflit armé. En raison de son caractère neutre, impartial et apolitique, l'Ordre peut jouer le rôle de médiateur chaque fois qu'un État sollicite son intervention pour régler un différend.

L'Ordre Souverain de Malte est depuis de nombreuses années un partenaire précieux de la Commission européenne, ayant contribué à la mise en œuvre des programmes et projets de l'UE dans de nombreuses régions du monde, en particulier dans les domaines des secours d'urgence, des soins médicaux, de la lutte contre la pauvreté , la réponse à la sécheresse et à la famine, et une assistance spéciale aux personnes touchées par les conflits. L'Ordre dépense environ 1 milliard de dollars par an dans ses activités dans le monde entier et a pu recevoir des ressources financières de l'UE pour ses actions, principalement du Département européen d'aide humanitaire (ECHO).

Lino Francescon a étudié les sciences politiques et l'économie à l'Université de Louvain la Neuve (LLN) et est titulaire d'un Master en gestion publique de l'école de Solvay (ULB-VUB), d'un certificat d'études de l'Institut d'études européennes (ULB-Bruxelles) en fonction publique européenne, structures financières et coopération au développement de l'UE, un diplôme de troisième cycle en communication (Institut provincial de Bruxelles) et un diplôme d'études supérieures en études européennes (DES-LLN).

Langues: italien, français, anglais.

lino.francescon@eces.eu