PACTE Madagascar

Le Projet d'Appui à la Crédibilité et à la Transparence des Elections (PACTE) à Madagascar est un projet financé par l'Union Européenne à hauteur de 2 100 000 € et conçu pour encourager une gestion plus professionnelle, impartiale et systématique du processus électoral malgache. Mis en oeuvre entre février 2013 et août 2014, ce projet consistait ainsi à renforcer les capacités des parties prenantes électorales locales, comme les organisations de la société civile (OSC), les médias, les partis politiques, les candidats aux élections, les juristes et la Commission Electorale Nationale Indépendante de Transition (CENI-T).

 

Le projet a été mis en œuvre par un consortium mené par ECES en partenariat avec l'Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA)  et Electoral Reform International Services (ERIS). Les activités ont également bénéficié des contributions de l'Académie RFI-F24-MCD (une organisation malgache engagée dans l’éducation des électeurs et l’observation des élections), l'Osservatorio di Pavia et le Comité National d’Observation des Elections – Education des Citoyens (KMF-CNOE).  

 

Le projet répondait aux besoins identifiés par les parties prenantes au processus electoral malgache et s’appuyait sur le calendrier du cycle électoral.

 

Les objectifs spécifiques du projet PACTE étaient d’appuyer: 
•    La participation inclusive et informée de la société civile dans la sensibilisation et l’éducation des citoyens ; 
•    La mutualisation des ressources et le renforcement des capacités des organisations de la société civile pour observation professionnelle, systématique et non partisane de toutes les phases du processus électoral; 
•    La création d’une unité de monitoring des médias pour analyser le contenu des médias en terme d’égalité de la couverture médiatique des candidats aux élections, le respect de la déontologie professionnelle et pour enregistrer les programmes électoraux des candidats;
•    La gestion efficace du contentieux électoral efficace afin de réduire le potentiel de violence électorale;
•    La consolidation des acquis et la réforme post-électorale.

 

Les principaux résultats de ces activités peuvent être classés selon cinq axes: 
•    Sensibilisation et éducation des électeurs;
•    Monitoring des médias et formation des journalistes;
•    Observation électorale nationale;
•    Formation et sensibilisation à la résolution des contentieux électoraux;
•    Soutien à la formulation des recommandations pour une réforme post-électorale.

 

Pendant 18 mois, le projet a été développé dans les 22 régions de Madagascar afin d’accompagner l’organisation des élections générales de 2013.

 

Le projet a ensuite été prolongé de 4 mois afin de consolider les acquis et d’appuyer les OSC dans leur travail de plaidoyer et d’influence, selon leurs recommandations pour la réforme post électorale.

 

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur la page Internet du projet www.pacte-madagascar.eu ou d’envoyer un email à pacte@eces.eu.