LEAD au Zimbabwe

ECES vient tout juste de lancer sa formation « Leadership et Dialogue » (LEAD) au Zimbabwe dans la ville d’Harare, plus précisément à l’hôtel Bronte. Cet atelier de formation de formateurs LEAD de 5 jours fait partie du projet régional financé par l’Union européenne et ECES qui entre dans sa quatrième et dernière année d’implémentation. Dans le cadre du projet PEV SADC (www.pevsadc.eu), le Centre Européen d’Appui Electoral en partenariat avec le « Election Support Network of Southern Africa (ESN-SA) », composé de 16 membres, ont délivré ensemble des activités portant sur le thème du leadership et dialogue dans les 14 pays de la zone SADC.

 

La cérémonie d’ouverture de la formation a été marquée par les discours de l’Ambassadeur de l’Union européenne au Zimbabwe, M. Van Damme, ainsi que par celui la conseillère en gestion des conflits électoraux d’ECES, Victoria Florinder. L’Union européenne a exprimé son attachement à ce type d’initiatives et a également précisé qu’elle continuera d’être un allié majeur pour tous ceux engagés en faveur du dialogue. 

 

Parmi les participants, représentants des différentes parties prenantes électorales, il y avait : le directeur général des élections, Mme Chigwamba (ZEC- Zimbabwe Electoral Commission), le sous-directeur général des élections, M. Silaigwana (ZEC), les membres du secrétariat du ZEC et du secrétariat de la Commission des Droits de l’Homme du Zimbabwe, ainsi que les représentants de partis politiques et la de la société civile. Des représentants des missions diplomatiques seront également joint à l’évènement. 

 

Jusqu’à aujourd’hui, 700 personnes au sein des pays de la zone SADC ont été formées sur la base du curriculum LEAD. Les participants de la Formation de Formateurs à Harare seront les premiers formateurs LEAD au Zimbabwe. 

 

Après 4 ans d’implémentation du projet PEV SADC, nous avons appris que beaucoup de plateformes de dialogue existent, à la fois au niveau régional, national et local. Ces plateformes peuvent avoir besoin d’être redynamisées, par l’apport de nouvelles ressources, de nouvelles capacités ainsi que d’être connectées aux autres plateformes des autres régions du pays. Il s’agit essentiellement de la tâche principale de l’équipe du projet PEV SADC : consolider et appuyer des dynamiques préexistantes. 

 

Le curriculum LEAD a été élaboré par ECES en partenariat avec le « Centre for Creative Leadership, CCL ». CCL est une organisation basée aux Etats-Unis qui propose des formations de  haut de gamme destinées aux leaders mondiaux. De tels formations sont en général très coûteuses et nécessitent bien plus de temps que celui disponible. Le partenariat entre CCL et ECES a permis de faire émerger des formations en leadership accessibles et abordables financièrement pour les acteurs électoraux. 

 

Les formations de leadership mélangées avec l’apprentissage des techniques de dialogues se sont avérées jusqu’à maintenant être un duo gagnant. Le leadership, à la fois au niveau des individus et des organisations, est une composante essentielle du processus électoral. 

 

L’atelier LEAD à Harare n’est pas destiné à faire disparaître les différences fondamentales entre les différents acteurs électoraux, au contraire il vise à explorer comment les échanges entre ces acteurs possédant des opinions , des croyances ou des idéologies variés, peuvent être menés sans conflit en utilisant des compétences techniques. 

 

En résumé, cet atelier à Harare représente un forum où tous les acteurs électoraux peuvent développer des compétences en leadership et dialogue, et bénéficier du fait que les participants viennent d’horizons différents afin d’apporter autant de perspectives que possible sur le fait de savoir comment faire prospérer le dialogue.

 

L’atelier a été facilité par Leandro Nagore, Conseiller Electoral Senior d’ECES, Granville Abrahams, Senior Manager pour les questions électorales de l’Independent Electoral Commission de Afrique du Sud, Rindai Chipfunde-Vava, Directrice du Réseau d'appui électoral de l'Afrique australe et Directrice Exécutif du Réseau de Support Electoral du Zimbabwe, et enfin, Victoria Florinder d’ECES.