Début de la formation des formateurs LEAD de la CENI

Le projet d’Appui à la Crédibilité et à la Transparence des Elections au Burkina Faso (PACTE-BF) organise, du 6 au 13 juillet 2015, une formation des formateurs sur le Leadership et la gestion des conflits pour les acteurs électoraux (LEAD). Le Président de la CENI, Maître Barthélémy Kéré a lancé le début de cette formation en présence de Mme Alima Déborah Traoré, ainsi que des représentants du Conseil National de la Transition (CNT), de la Gendarmerie et de la Police et de partenaires techniques et financiers du projet.

 

Le Président de la CENI, Maître Barthélémy Kéré a rappelé aux participants l’importance de cette formation à quelques mois des élections de sortie de Transition et surtout l’objectif du programme LEAD qui est celui de renforcer les capacités des acteurs électoraux en matière de leadership, à accroître leur capital de confiance, et à leur fournir les outils nécessaires à la prise de décisions et à la gestion des conflits, tout au long du cycle électoral.

 

Suite à cette formation, les 39 participants, venant des 13 régions du pays, deviendront des formateurs semi-certifiés LEAD. Ils devront, à leur tour, former dans leurs régions respectives, un groupe de 30 acteurs électoraux. Ces nouvelles formations, dites en « cascades », se feront sous la supervision de formateurs LEAD certifiés afin d’en assurer la qualité du contenu de formations transmis et la cohérence du message diffusé sur l’ensemble du territoire. Cette étape permettra également aux nouveaux formateurs de compléter le processus et d’être totalement certifiés. Les formations en régions débuteront le 20 juillet et s’étaleront sur 2 semaines.

 

A l’issue de ce processus intensif de formation, le Burkina Faso pourra compter sur un pôle de 39 formateurs certifiés LEAD et de 420 personnes formées sur le Leadership et la gestion des conflits. Ces formateurs pourront désormais, en toute autonomie, dupliquer ces formations dans le futur.

 

Mis en œuvre dans le contexte du processus électoral de clôture de la transition politique et institutionnelle au Burkina Faso, le projet PACTE-BF vise à contribuer à la tenue d’élections crédibles, transparentes et apaisées (pacifiques) à travers le renforcement des capacités des parties prenantes. Plus particulièrement le projet apporte un appui technique et opérationnel à la CENI du Burkina Faso et à ses démembrements et contribue au renforcement des capacités de cette institution à long terme. Le Projet PACTE-BF est financé par l’Union Européenne, le Grand-Duché de Luxembourg, la République d’Autriche, la République fédérale d’Allemagne, la République Française et le Royaume du Danemark.