Article El Pais: Inclusion des femmes dans le domaine électoral

Plus de la moitié de la population mondiale est composée de femmes, alors comment peut-il y avoir un véritable développement si nous n'incluons pas plus les femmes dans les projets de développement? Pour cette raison, les Journées européennes du développement de 2018 étaient axées sur l'inclusion et la participation  des femmes et des filles dans tous les aspects de la vie dans le monde.

 

Les participants à la conférence de Bruxelles apprenaient que seulement 5% des conseils municipaux dans le monde ont des femmes au conseil. En outre, la tendance générale est la suivante: plus la position des femmes est forte, moins les femmes seront présentes dans ce rôle, ce qui fera taire les femmes en les excluant du processus décisionnel local.

 

Gorka Gamarra, chef de projet au Centre européen d’appui électoral (ECES), souligne que les campagnes politiques devraient viser à accroitre la participation des femmes à la vie politique. "Il y a des problèmes qui n'existent pas jusqu'à ce que les femmes atteignent le pouvoir et commencent à les rendre visibles, depuis les plus bas niveaux jusqu'aux postes de décision", dit-il. Mais ils ne font pas ce travail dans le but  d’imposer des idées occidentales où ils ont une autre culture politique,ils travaillent plutôt  à la demande des pays.

 

Par exemple, les femmes prennent environ 70% des décisions sur la consommation, il est donc important de former et d'éduquer les femmes dans les pratiques d'énergies propre pour utiliser au mieux notre capital humain et nos ressources énergétiques. Dans les crises humanitaires et les situations d'urgence, une femme sur cinq est également confrontée à la violence sexiste en plus des difficultés déjà rencontrées.

 

Les subventions publiques sont également plus difficiles d'accès pour les femmes, ce qui les empêche d'accéder à la qualité de vie et aux opportunités de réussite facilement accessibles aux hommes dans leurs communautés. 56% des 104 millions d'enfants n'ayant pas accès à l'éducation sont des filles car leurs familles espèrent que les filles se marieront et que les garçons trouveront un emploi, ce qui empêche les femmes de développer leur carrière et d'occuper des postes encore plus élevés.

Les réalisations des femmes passent souvent inaperçues historiquement et encore aujourd'hui, ce qui devrait être abordé dans les campagnes publiques d'éducation et de sensibilisation passent inaperçues. Dans l'ensemble, ces deux journées ont vraiment démontrés que pour avoir un fort développement global, nous devons inclure les femmes et leur donner accès aux ressources et aux opportunités pour réussir et réaliser une vie encore meilleure pour elles-mêmes et leurs communautés.

 

Pour consulter l'article, veuillez suivre le lien: https://elpais.com/elpais/2018/06/06/planeta_futuro/1528279719_303743.html